Facebook

mercredi 11 avril 2018

Meilleur poeles a granulés

Selon l'UFC Quechoisir le meilleur poele a granules n'est pas le plus cher, il est meme le moins cher et c'est un Freepoint Pretty.




Le poêle à granulés suscite un intérêt grandissant auprès des consommateurs.

Peu polluant, économique, c’est un mode de chauffage apprécié des Français, un foyer central autour duquel la vie s’organise.

Ces indiscutables points forts ajoutés au crédit d’impôt expliquent la progression des ventes ces cinq dernières années, passant de quelques milliers de pièces en 2009 à plus de 90 000 en 2014.

Mais, au-delà des déclarations des fabricants, qui annoncent des rendements de plus en plus élevés, parfois surprenants pour des appareils fonctionnant au bois, et malgré les classements du label « Flamme verte » de plus en plus exigeant, qu’est-on en droit de vraiment espérer de ces dispositifs ?

Sont-ils aussi performants et peu polluants qu’on nous le dit ?

C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans notre test comparatif portant sur une sélection de 11 poêles à granulés vendus de 1 700 à 4 300 €.

mercredi 17 janvier 2018

lundi 15 janvier 2018

L'orange Bleue - Salle de Sport - Avis


Avec mon épouse nous nous sommes inscrits à la salle de sport l'orange bleue à Nice début Septembre 2017. Nous y avons rencontré une ambiance extraordinaire, familiale, pas de frime, pas de m'as tu vus... Que du bonheur... Une salle très spacieuse, aérée, les machines très espacées les unes des autres et des coatchs présents en permanence et pour de vrai. Les adhérents issuent des milieux défavorisés un peu rustre ou timides mais très chaleureux et finalement très sympathiques quand on finit par discuter. 
Puis trois mois après c'est la fermeture pour cause de faillite, sans que personnes ni les coatch et ni les adherents soient prévenus.
Cela faisait plusieurs années que nous voulions nous inscrire dans une salle de sport, sauf qu'a chacune de nos visites nous étions décus car les salles étaient très petites, des coatch absents ou non disponibles, les adherents sont laissés seuls aux risques de se faire mal. il faut savoir que dans le domaine de la musculation, du fitness l'utilisation des machines est importante car le corps humain peut subir des traumatismes.  
En cherchant des salles de sports sur Nice celle-là nous convenait car elle était propre, aérée et spacieuse, c'est à dire que les machines n'étaient pas les unes collées aux autres comme c'est le cas dans la quasi totalité des salles de sport et aussi par ce que des cours collectifs étaient donnés toutes la journée par des coatchs très professionnels. 
Il faut savoir que nous avons découvert des salles de sports quasiment insalubres, les machines les unes sur les autres, c'est tout petit, comme Fit'n Form derrière la gare sncf de Nice Riquier  ou Giga Fit dan le quartier du port où là tout est neuf et propre mais c'est une usine à viande, des machines qui se touchent, des adherents qui crient comme des bêtes sauvages, bref l'horreur absolu pour celles et ceux qui souhaitent juste une remise en forme ou un maintien régulier de sa silouhette.
Nous avons fait le tour des salles de sport de Nice et finalement nous sommes tombé sur l'orange bleue 5 Boulevard Pierre Semard, 06300 Nice, France juste à coté de la maison...
A l'orange bleue nous avons fait la rencontre de Jennifer, la coatch (faisant office de responsable et de gérante, enfin pas tout à fait...), de Noémie une jeune coatch et de Francois un coatch stagiaire. Toutes les trois des personnes remarqable, de gentillesse, de sincérité, de compétence.
Les adhérant de la salle, tout en couleur, des jeunes des moins jeunes, des hommes des femmes une ambiance familiale, chaleureuse, on se croyait à la maison.
D'autre part l'abonnement à l'année était l'un des moins cher à 29,90 euros par mois.
Nous nous sommes inscrits à ce club début Septembre 2017, nous y allions 2 à 3 fois par semaine du cardio les deux premiers mois puis sur les conseils de François nous sommes passés aux choses sérieuses avec les machines de musculations afin d'attaquer en profondeur notre surplus de poids.
Une fois par semaine nous pratiquions également une séance d’étirement, il faut savoir que c'est la spécialité à l'orange bleue, il y a des cours collectifs en musique toutes la journée quasiment du matin au soir, c'était vraiment génial.
En discutant avec les coatch et la responsable officieuse Jennifer nous avons découvert que cetet salle était gérée par une jeune femme qui n'était jamais là et qui vivait à l'ile Saint Martin en plein millieu de l'Océan à des milliers de km de  Nice.
La salle de l'orange bleue était située dans un local de plus de 1500 m2, mais seulement la moitiée était en état pour permettre aux adherents de faire du sport, le reste était en chantier fermé au public soit environ 800 M° perdu, non utilisé. Cet espace perdu, aurait pu, être utilisé à des fins de locations pour des réunions, pour des clubs de danse, bref pour des tas de choses mais certainement pas pour être laissé à l'abandon.
Au fil de nos séances de sport nous avons découvert que l'entretien des machines était un peu suspendu, bien que Jennifer faisait tout son possible pour maintenir cette structure. La salle était en train de s'éteindre et le lundi 15 janvier nous avons recu un coup de téléphone de Jennifer pour nous informer que la salle venait de faire faillite. Une faillite bien organisée juste au lendemain du prélèvement mensuel...
Les coatchs se retrouvent sans travail,Francois les stagiaire sans stage et nous les adhérents sans salles...
Le jour même nous nous sommes inscrits dans une nouvelle salle de sport à la rue cassini Feel Sport une salle beaucoup plus petite en taille, relativement propre mais avec des coatchs absents, une salle très peu aérée, bref une pompe à fric mais faute de mieux...
 La salle est par contre fréquentée par une clientèle issue de la classe moyenne voire moyenne sup.
L'ambiance est bonne, ca n'est pas familial comme à l'orange bleue, ca pu un peu beaucoup la transpiration et c'est en centre ville, il n'y a quasiment pas de cours collectifs ou très peu, l'entretien des machines laisse à désirée il est fréquent de trouver des caches dévissés; des vis à terre et des machines usées. 

Les machines sont certes plus modernes qu'à l'orange bleue mais moins puissantes, les poids sont plus légers. par contre un programme sur mesure est établis par un coatch...
Le suivi semble très organisé, enfin on l'espère...
Pour cela les adherents possèdent une clé USB qu'ils inserent dans chaque machine afin que le programme élaboré avec un Coatch soit suivi de la manière la plus appropriée, cela nous semble être une bonne chose que nous n'avions pas à l'orange bleue.
Le reproche que je ferais à l'orange bleue c'est de ne pas avoir soutenue la gérante de la salle, de n'avoir rien fait pour aider et conseiller la gérante et de nous avoir traité comme de la m.rd.





samedi 13 janvier 2018

Comment acheter ou vendre du bitcoin

Pour acheter du bitcoin, pour acheter une crypto monnaie en général il faudra ouvrir un compte sur une plate forme d'échange telle que Coinbase.com, ce n'est pas la seule mais c'est la plus importante..

Sur coinbase vous pourrez acheter et vendre 4 crypto monnaies : le bitcoin, le bitcoin cash, l'etherum et le litecoin. Notez qu'il existe plusieurs crypto monnaies, en fait il en existe plus de 1000 !!!
Le site Investing.com vous permet de voir les principales crypto monnaie ainsi et surtout leur capitalisation c'est à dire la quantité qu'il en existe et qui s'en échange quotidiennement.

Il existe d'autres site pour acheter et vendre des crypto monnaies tels que : bistamp.com, binance.com selon la crypto que vous voulez acheter ou vendre.


Je vous rappelle qu'investir sur une crypto monnaie est un énorme risque, n'y consacrez que la somme d'argent que vous êtes prêt à perdre...

vendredi 12 janvier 2018

Comment gagner de l'argent avec le bitcoin

Comme dirait l'autre et bien faut commencer par en acheter et espérer la revendre plus cher... Facile à dire mais quand on est un neuneu c'est pas si simple...

Prenez vous un verre d'eau et une boite d'aspirine et lisez ce qui suit ainsi que l'article en dessous sur la blokchain.



Comment investir dans les crypto monnaies
Après le blabla de ce qu'est une blockchain venons en à l'essentiel, à savoir comment essayer de se faire un peu de tune pour pas grand chose....

Mefiance Mefiance mefiance, ce n'est pas une science exacte, ou plutôt, ce n'est pas un investissement sans risques...






Mais alors comment acheter des bitcoins, ou du ripple, ou encore de l'etherum ou du tron il existe plus de 1500 monnaies virtuelles, le Bitcoin, la plus ancienne, est simplement celle dont la capitalisation (le nombre de bitcoin total) est la plus grande!!!! Elle a un autre problème c'est que 40% de sa capitalisation est détenue par une poignée d'individus qui se connaissent tous et peuvent donc à tout moment en vendre ou en acheter des tones et faire fluctuer le cours à leur avantage...

Méfiance tout de même en ce moment la fluctuation est assez volatile, c'est du + 10 % ou du Moins 10% d'une minute à l'autre alors attendez un peu que sa reparte à la hausse tranquillement mais après une grande baisse !!! Mathématiquement toute hausse subit un contre coup suivant une suite de Fibonacci !!! 30% 50% 75 %

On peu acheter des Bitcoin sur coinbase.com ou bitstamp.com, du Tron sur binance.com bref méfiez vous tout de même de certaines plateformes.
Un dernier conseil, ne mettez que ce que vous etes pret à perdre !!! 10 à 20 % de votre salaire mensuel juste une fois pas plus pour commencer.


ou celui-ci : https://www.crypto-france.com/ceo-binance-warren-buffet-crypto-monnaies/

Ah oui j'oubliais !!!!

A la différence du véritable pognon, celui là vous ne pouvez pas le toucher physiquement sauf si vous le revendez et que vous le convertissez en Euro via la plate forme d'échange, il n'existe pas réellement, mais comme le pognon actuel me direz vous si vous êtes un spécialiste des systèmes monétaires internationaux, sauf que ces derniers sont manipulés par les états et les banques en tirent des profits colossaux, là il n'y a personne pour manipuler ou décider quoi que ce soit c'est juste le marché de l'offre et de la demande chacun est sa propre banque, son propre état, vos bitcoin ne sont qu'un code extremement complexe qui n'appartient qu'à vous et est contenu dans la blockchain dès lors que vous franchissez le cap d'en acquérir. Détenir des bitcoins revient à détenir un code bien complexe sous la forme d'un fichier crypté que des plates formes comme Coinbase, Bitstamp, Binance etc etc vous garde en echange d'une toute petite ridicule commission.

Voilà, quand à moi et bien je suis juste en train de réfléchir à quelle crypto monnaie je vais m'acheter, je vais faire le choix de l'avenir c'est à dire en acheter une comme TRON code TRX qui coute seulement quelques centimes en esperant que d'ici quelques années elle coutera plusieurs euros voire dizaine ou centaine de milliers d'euros comme l'a fait le Bitcoin !!!

Je terminerais en vous disant qu'il m'a fallu environ un bon mois, voire plusieurs pour tout comprendre sur la blockchain, les crypto-monnaie et les plates formes d'échanges, alors bon je veux pas dire, je suis pas le plus intelligent du monde mais pas le plus con non plus alors étudiez bien la question avant de vous lancer la dedans à bras cassés...

La BlockChain et la fin programmée des Notaires

Et bien la blockchain, tout le monde en parle à la radio, la télévision, la presse écrite et personne n'y comprend pas grand chose, c'est pourtant le nouvel eldorado, comme l'a été l'imprimerie au 13 ieme siècle, la machine à vapeur au 18 ieme, le moteur à explosion au 19 ieme, l'internet au 20 ieme, le digital au 21 ieme siécle et oui on y est et pour l'instant il n'y a presque qu'à se servir....

Alors c'est quoi cette blockchain et bien je vais vous présenter cette métaphore avec les notaires.

La blockchain est à un moyen numérique d'apporter la preuve d'une transaction, comme les actes notariés sont la preuve de la propriété d'un bien.

Imaginez que vous héritiez d'un bien, une maison par exemple. Vous passez chez le notaire et il vous donne un Acte de propriété, la maison vous appartient. Quelques années plus tard vous la révendez à un tiers, vous repassez chez le notaire et le tiers devient le nouveau propriétaire de la maison, cela fait ainsi deux transactions soit deux actes, le nouveau remplacant et annulant l'ancien, la maison ne vous appartient plus. Ces deux actes sont la preuve qu'une maison vous appartenant à été vendu à un tiers, ce dernier pourra à son tout la revendre ou la transmettre en héritage et cela donnera de nouveau un acte notarié pour le futur propriétaire. cette succession d'Actes et bien c'est ca la BlockChain, c'est un moyen numérique qui permet d'apporter la preuve d'une transaction entre deux tiers. Sauf qu'avec la BlockChain on a plus besoin de personnes physique pour attester de l'authenticité d'un acte, les notaires ont du soucis à se faire, leur existence sera forcément remise en cause un jour ou l'autre, seuls les politiques pourront les maintenir ou pas !!!

Maintenant, quel rapport avec les crypto monnaie ?

Le rapport c'est que les crypto monnaie semblent correspondre a des sortes de points de fidelité internationaux qui fluctuent en fonction de la demande et inter entreprise, mais surtout des points de fidelités que vous pouvez refiler à d'autres ou les échanger contre des euros ou des dollards ou d'autres crypto monnaie, bref vous voyez un peu le truc énorme qui échappent aux banques et aus etats.... et on comprend alors pourquoi chacun, enfin chaque grosse entreprise envisage de creer sa crypto monnaie.
Sur le darknet vous pouvez à l'aide de bitcoin vous acheter un peu tout ce qui est inaccessible au "marché de Rungis" lol,  stupéfiants, armes, services à la personne hummmm


Un article interessant à lire :https://www.eliott-markus.com/wilo/les-notaires-doivent-ils-craindre-la-blockchain/

LES NOTAIRES DOIVENT-ILS CRAINDRE LA BLOCKCHAIN ?


Si peu de monde sait aujourd’hui précisément ce qu’est la blockchain, beaucoup ont entendu parler du bitcoin, un de ses dérivés. Au-delà de la monnaie, un certain nombre d’acteurs commencent à s’intéresser aux autres usages permis par la blockchain : achats d’actions et de biens, transferts d’argent ou encore certification de documents. C’est cette dernière possibilité qui fait craindre aux notaires une perte future de leurs prérogatives.
Par Anne-Laure JOUBAIRE

VOUS AVEZ DIT BLOCKCHAIN ?

Sous le nom de blockchain, se cache une technique informatique de sécurisation et d’authentification des échanges. Une fois l’information validée par un certain nombre d’utilisateurs, elle est ajoutée à des « blocs » et stockée sur un autant de terminaux qu’il y a d’utilisateurs, ce qui garantit sa conservation et son inviolabilité. En effet, une fois l’opération enregistrée, elle ne peut plus être modifiée, ce qui fait prédire à certains la fin des intermédiaires garantissant l’authenticité des transactions. Par ailleurs, la blockchain permet également de créer des smart contracts : une fois la clause du contrat effectuée, la conséquence se déclenche automatiquement.

 LA « MENACE » BLOCKCHAIN

La blockchain a beaucoup fait parler les notaires en 2016 suite à un amendement à la loi sur la transparence de la vie publique rédigé par une députée. Le texte prévoyait que « les opérations effectuées au sein d’un système organisé selon un registre décentralisé permanent et infalsifiable de chaîne de blocs de transactions » puissent constituer des « actes authentiques ». Face à la levée de boucliers des notaires, le garde des sceaux de l’époque, Jean-Jacques Urvoas s’était empressé de rectifier : « Cette technologie de stockage numérique et de transmission à coût minime n’est qu’une technique et ce n’est pas cela qui fait l’acte authentique. »
Même si le danger semble écarté pour un moment « cette tentative avortée doit servir d’électrochoc et ouvrir les yeux des institutions notariales sur la transformation digitale. » (Rémy Charras, notaire auteur du blog JurisChain)

DES INITIATIVES QUI SE MULTIPLIENT

Les start-ups de la blockchain se développent surtout dans les pays de la Common Law, où les pratiques notariales sont moins régulées et où un service de certification peut donc se développer.

Au Royaume-Uni, la start-up willchain permet de rédiger un testament en ligne. Le formulaire guide les utilisateurs pas à pas et leur suggère des solutions personnalisées en fonction de leur situation. Une fois la notification de décès reçue, le testament s’activera et le bénéficiaire recevra son dû. Citons encore Block notary, un journal en ligne pour notaires qui permet de garder une trace de chaque document authentifié, Stampery ou encore Factom qui permettent aux entreprises de stocker leurs documents en toute sécurité et de générer des smart contracts.
La blockchain n’est pas l’apanage du secteur privé et des États commencent à réaliser le potentiel de cette technologie. Au Ghana, un travail cadastral a ainsi été lancé pour répertorier les biens immobiliers sur blockchain. En Suède, une expérimentation est en cours pour intégrer les cadastres numériques dans la blockchain. Les acheteurs et vendeurs signent de manière digitale et chaque changement de propriété est gardé en mémoire sur la blockchain.

REMPLACEMENT DU NOTAIRE PAR UN ROBOT PEU PROBABLE

Malgré ces nouveaux acteurs, les notaires peuvent rester tranquilles encore quelque temps. En effet, le passage des actes authentiques à la blockchain nécessitera du temps à la fois pour des raisons techniques, puisqu’il faudrait changer toute l’architecture des systèmes d’information, et des raisons politiques, puisque la législation devra être modifiée.
Mais si la blockchain certifie le document, cette technique n’effectue pas, et loin de là, toutes les missions d’un notaire. Par exemple, elle n’est pas à même de vérifier le consentement des parties ni leur compréhension des termes du contrat. Toute la valeur ajoutée du notaire réside dans les conseils qu’il dispense à ses clients en matière des dispositions successorales, d’union matrimoniale ou encore de tutorat et sa capacité à gérer des imprévus tels une préemption ou une action en justice, ce qu’un procédé informatique ne saurait faire. Si la disparition des notaires n’est pas pour tout de suite, il est néanmoins crucial d’anticiper les bouleversements inéluctables du marché à venir et de proposer des services digitaux qui répondent aux nouvelles attentes des usagers.